Comparaison de systèmes de prise de son 3D – Résultats à écouter

Les 6, 7 et 8 novembre 2014 au CSNMDP, les partenaires du projet BiLi chargés de la production de contenus (SP2) ont mené une expérimentation consistant à comparer différents outils de captation de son en trois dimensions.

Trois comédiens (un homme et deux femmes), trois musiciens (contrebasse, flûte, percussion), une bruiteuse autour d’un extrait de Deux femmes pour un fantôme de René de Obaldia.

essais micros 1

L’idée était de soumettre 11 dispositifs de captation à l’enregistrement d’une scène où s’opèrent des déplacements, où les sources sonores sont émises en différents points de l’espace (élévation comprise). Les émissions sonores étaient quelquefois simultanées.

Six captations ont été nécessaires pour tester les 11 systèmes.

Une tête Neumann KU100 était présente à chaque captation pour donner une référence, en l’occurrence une prise de son binaural natif.

Par ailleurs, des micros d’appoint sur pied (Neumann M149) pour les instruments ou HF pour les comédiens venaient compléter le dispositif. Ils ont constitué une prise de son spécifique pour créer une seconde référence, à savoir un enregistrement traditionnel auquel on a par la suite appliqué un traitement artificiel (spatialisation + binauralisation).

Captation CNSMDP micros

 

En mettant votre casque, vous pouvez écouter un extrait sonore pour chaque système :

Eigenmike

Soundfield

Tête Neumann KU100

Tête artisanale Radio France

 Tête artisanale France Télévisions

Couple AB Neumann TLM50

Arbre JM Lyzwa (5 DPA 4041)

Arbre JM Lyzwa + micros d’appoints

Micros d’appoints seuls spatialisés

MMAD  5 Shoeps MK21

Arbre 8 MK21

Croix IRT (Shoeps MK5)

Selle DPA 5100

 

Ces sons vont ensuite partir à Lannion à Orange Labs en vue de constituer une base de manière à mener une étude psycho-acoustique.

4 réflexions au sujet de « Comparaison de systèmes de prise de son 3D – Résultats à écouter »

  1. Bonjour,
    Les enregistrements effectués avec une tête artificielle ont mes préférences, dans l’ordre Tête Radio France, KU100, Tête France Télévisions, pour une immersion 3D cependant on manque cruellement d’image frontale.
    Les enregistrements de JM Lyzwa sont intéressants pour la fidélité audio avec une très large bande passante.

    Cordialement.
    Pierre Dobler

  2. Bonjour
    Le grand vainqueur est la Tête Radio France pour ses timbres naturels et son ambiance plus feutrée. Les voix masculines sont bien placées en avant et non dans la tête comme la tête Neumann. Les plans sonores sont bien étagés.
    Ne connaissant pas l’acoustique de la pièce, la réverbération semble exagérée avec les prises de son Neumann et JM Lyzwa.
    Les micros d’appoints seuls donnent un grave moins tendu trop résonnant.
    Il y a un manque de présence avec Eigenmike.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *